La cigarette électronique a enfin des normes garantissant des critères de sécurité

Pour apporter plus de sécurité aux consommateurs, fabricants, fournisseurs et distributeurs ont travaillé ensemble avec l’AFNOR pour élaborer et publier deux normes.
L’une concerne le matériel, l’autre le produit.

Alors que les professionnels du marché de l’e-cigarette redoutent un tassement de la consommation, le secteur s’organise. Pour apporter plus de sécurité aux consommateurs, fabricants, fournisseurs et distributeurs ont travaillé ensemble avec l’AFNOR pour élaborer et publier deux normes, des règles de fabrication à respecter. L’une concerne le matériel, l’autre le produit.

Ces premières normes en France mais aussi dans le monde, sont destinées à être de solides repères pour le consommateur, perdu au milieu d’une offre vertigineuse de produits et plus de 400 marques recensées. Pour faire le bon choix, celui-ci devait jusqu’alors se rendre sur le Net et les sites spécialisés des vapoteurs, afin d’y lire une abondante littérature.

La e-cigarette en Tunisie subit une imposition exorbitante

Portrait of cheerful guy smoking with e-cigaretteRached Kobrosly président du Groupement des Professionnels de la Cigarette Électronique, a indiqué jeudi lors de la matinale Expresso que le Groupement a été crée au sein de la la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT) en avril 2014 après que le secteur de la cigarette électronique ait connu de sérieux problèmes.

L’étude sur l’e-cigarette est un torchon
Cigarette électronique : un moyen de sevrage pour 400 000 Français