La cigarette électronique attire les fumeurs

Bertrand-Dautzenberg

Bertrand Dautzenberg

Pneumologue et président de l’Office français de prévention du tabagisme.

L’e-cigarette est-elle nocive ?

Elle a une petite nocivité et un potentiel addictif, mais cent à mille fois moins grand que la cigarette classique. C’est une réduction considérable pour les fumeurs. C’est bon pour eux, mais pas à mettre dans les mains des plus jeunes.

Permet-elle d’arrêter de fumer ?

Il n’y a pas encore de preuves scientifiques, parce qu’elles doivent se faire sur plusieurs années. Ce n’est peut-être pas le meilleur traitement, mais c’est quelque chose qui attire les fumeurs. La plupart font ça par plaisir, ce n’est pas une contrainte. A tous les fumeurs que je croise, je leur dis d’essayer. Si ça plaît tant mieux, et c’est moins dangereux qu’une cigarette.

Faut-il encadrer son usage ?

Il faut une législation intelligente. Il y a des bons amendements parmi ceux qui seront votés au Parlement européen. Il faut sortir du tout médicament. En pharmacie, ça coûterait plus cher et ce serait moins accessible. Une petite partie des vapoteurs iront en pharmacie, les autres retourneront à la cigarette. Ou le liquide sera vendu avec le cannabis ou sur Internet.

L’étude sur l’e-cigarette est un torchon
Cigarette électronique : un moyen de sevrage pour 400 000 Français