Y a-t-il des précautions de conservation à prendre avec les e-liquides ?

Publié le : 27 avril 20204 mins de lecture

Les e-liquides demeurent des entités consommables au même titre que les autres produits de consommation, et nécessitent donc l’application de mesures de conservation adéquates. La nature des composants et la méthode de fabrication peuvent influencer les propriétés du liquide, ce qui affecte directement la durée de conservation à court et long termes.

Les éléments impactant la conservation d’un e-liquide

Similaires aux médicaments, les e-liquides sont relativement susceptibles à la chaleur, et peut les faire vieillir plus rapidement dès lors qu’ils ne sont pas conservés à la bonne température (entre 18°C et 20°C). Il est d’ailleurs recommandé de placer les flacons dans un espace sec et sombre à l’épreuve de la chaleur pour améliorer la conservation des e-liquides.

La lumière est ensuite un facteur capable de dégrader les composants d’un e-liquide (arômes, nicotine, etc.), et sous l’action des rayons UV, le mélange deviendra brun progressivement sans impacter la santé du consommateur. Toutefois, certains e-liquides sont distribués au sein de flacons opaques dans le but de limiter les effets des rayons UV.

L’air est enfin un élément à ne pas négliger lorsque le e-liquide a été entamé car certains composés peuvent être dénaturés en étant oxydés. Ce phénomène sera par ailleurs responsable de la perte de saveur en 7 jours et deviendra définitivement conséquent après 15 jours. Dans le cas d’un e-liquide DIY, le fabricant est conseillé de remplir le contenant à son volume maximal afin de limiter la présence de l‘air.

Durée de conservation sur court terme ou long terme

Un individu consommant ces flacons de e-liquides rapidement dans l’espace de quelques jours peut simplement les garder sur un bureau ou dans un sac sans conditions particulières. Cependant, les e-liquides ne devront pas être exposés à des températures élevés telles la canicule estivale (40°C au maximum) pour éviter les oxydations répétées pour les e-liquides en bouteilles.

La conservation des e-liquides sur long terme impose la minimisation de l’effet des paramètres accélérant le vieillissement du mélange. En effet, un vapoteur souhaitant conserver un e-liquide ne devra alors ni ouvrir ni utiliser un flacon dont celui-ci n’a aucune intention de consommer dans les jours suivant son ouverture. Attention, les e-liquides placés dans un réfrigérateur ou congélateur peuvent devenir plus visqueux et devront être mis en contact avec l’air ambiant pour retrouver une fluidité normale, au risque d’oxyder la nicotine.

Personnaliser la conservation : les e-liquides DIY

Les DIY contiennent des dosages personnalisés par le vapoteur et modifieront ainsi les propriétés physiques du e-liquide. Ces derniers sont toujours régis par les mesures de conservations génériques, et peuvent être plus ou moins sensibles à l’influencent des éléments en fonction de leur composition. À titre d’exemple, la conservation des e-liquides possédant une concentration importante de Propylène Glycol (PG) sera moins complexe car le PG est un excellent conservateur.

E-liquides au CBD : pourquoi est-ce plus cher ?
Quels sont les critères de choix pour un e-liquide ?

Plan du site