Cigarette électronique : présentation et fonctionnement

Pour mettre fin aux toux grasses, aux dents jaunes, aux odeurs de cendrier et aux substances toxiques présentes dans la cigarette traditionnelle, il n’y a rien de mieux que devenir un vapoteur. Mais avant de consommer, veuillez tout d’abord vous informer sur la définition d’une cigarette électronique, sur son principe et son fonctionnement.

Les bases à savoir

Une cigarette électronique est formée de 3 principaux actifs, à savoir le clearomiseur, la résistance et la batterie. Cette dernière qui fournit en intégralité de l’électricité à la résistance. Celle-ci qui chauffe à son tour le liquide que vous versez dans le premier composant, c’est-à-dire le clearomiseur. Lorsque vous aspirez l’e-liquide, il se transforme en vapeur imitant la fumée d’une cigarette traditionnelle à base de tabac. La vapeur vous apportera par la suite les mêmes sensations que votre cigarette classique. Vous ressentirez entre autres, en fonction de votre dosage en nicotine, la sensation légère de grattage au fond de la gorge. Cela dit, pour vapoter avec votre cigarette électronique, il vous suffit d’appuyer sur la touche de la batterie et d’aspirer ensuite sur le clearomiseur pour inhaler de la vapeur.

Le fonctionnement du clearomiseur

Le clearomiseur comprend principalement une résistance et un réservoir. Il s’agit entre autres d’un composant le plus indispensable d’une cigarette électronique. Il dispose d’un pas de vis qui sert généralement de fixation à la batterie. Dans la majorité des cas, le clearomiseur est de couleur transparente. Ce qui vous permet alors de contrôler le niveau d’e-liquide contenu dans votre e-cigarette. À noter que son rôle est primordial dans la production de vapeur et dans le bon fonctionnement de celle-ci. Il est constitué d’une pièce appelée « Drip tip » et qui vous permet d’inhaler efficacement la vapeur. Son réservoir contenant l’e-liquide peut être en verre ou en plastique. La tête de la chauffe est composée, quant à elle, de fibres en coton ou de mèches en silice et de fil résistif.

La fonction de la résistance et de la batterie

La résistance se trouve dans le clearomiseur. C’est l’association d’un fil résistif en Kanthal. Ce dernier qui permet d’ailleurs de chauffer l’e-liquide. Dans ce sens, lorsque vous appuyiez sur la touche de la batterie, l’électricité chauffe la résistance jusqu’à le faire rougir. La mèche de la résistance constituée de coton organique ou de fibre de silice est embaumée de l’e-liquide. Sa fonction consiste à stimuler l’évaporation du produit pendant le contact avec le fil résistif. Selon le modèle de votre choix, la résistance peut se placer en haut ou en bas du réservoir. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une partie du vapoteur qui devra être changé régulièrement. Plus précisément, pour un fonctionnement optimal de votre cigarette électronique, il convient de la changer chaque fois que vous frôlez les 50 ml de consommation. En ce qui concerne la batterie, vous avez largement le choix entre plusieurs modèles et plusieurs fréquences. Toutefois, la plus utilisée est la batterie Li-Ion rechargeable équipée d’une « switch » ou d’un interrupteur et qui permet d’alimenter la résistance en électricité.

Conseils pour vapoter efficacement sans tousser
Inhalation directe et indirecte : avantages et inconvénients