Que saviez-vous des différents modes de fonctionnement d’une e-cig ?

Publié le : 22 décembre 20208 mins de lecture

La vape est devenue très tendance actuellement. La cigarette électronique évolue avec l’avancée de la technologie. Mis à part son mode de fonctionnement original, de nombreux autres modes ont été développés. En gros, on peut distinguer les modes électroniques et les modes mécaniques, dont chacun a ses avantages et inconvénients respectifs. Les nouvelles fonctionnalités des box sont nombreuses. Les passages suivants apportent plus de précisions là-dessus.

Le mode bypass

C’est l’un des modes les plus utilisés par les vapoteurs. La plupart des e-cigarettes disposent de ce mode. En le sélectionnant, vous pouvez utiliser le mode électronique comme un mode mécanique. Signifiant « contourne » en anglais, celui-ci est le passage en mode électronique  mécanique, mais sans les inconvénients de ce dernier.

Le mode bypass consiste à mettre en action la tension de la batterie. Lors de son activation, il dégage toute la puissance dont il dispose. Vous ne pouvez donc pas le définir comme sur un autre mode. Tel un mode mécanique, celui-là ne prend pas en compte la valeur de la résistance. Les protections sont conservées lorsque le Bypass est en électronique afin d’éviter certains dégâts, dont la dégradation de la batterie par exemple.

Les avantages du mode bypass sont nombreux, mais le principal reste l’absence de baisse de tension. Pouvant fonctionner en mode méca, il n’y a aucun risque de diminution de la vapeur même avec un niveau faible de batterie. En outre, son utilisation est très simple. En gros, ce mode permet de vapoter en mécanique, mais sans les risques. Il n’y aura donc plus besoin de recharger la vape à chaque niveau faible de la batterie, car le volume de vapeur dégagée reste toujours le même.

Le mode Volts et Watts variables

Les fabricants de cigarettes électroniques ont trouvé que les vapoteurs doivent avoir la possibilité de gérer la puissance de leurs modes. L’utilisateur devra choisir la puissance dont il a besoin pour bien vapoter confortablement. Une cigarette électronique est équipée du voltage réglable afin de gérer cette puissance selon le besoin de l’utilisateur. Sur les anciennes e-cigarettes, ce paramètre se présentait sous forme de bague qui permettait de baisser et d’influer la production de vapeur, mais également la sensation dans la gorge.

Toutefois, ce réglage ne concernait que les résistances de haute intensité. À noter qu’elle a marqué le début de la vape personnalisée. Avec l’avancée des recherches pour satisfaire les utilisateurs, le nouveau mode wattage variable a donc vu le jour. Le principe est le même que celui de son homologue, le voltage variable. Le mode  wattage est le plus utilisé par les vapoteurs. La différence est que cette nouveauté est beaucoup plus précise quant à son fonctionnement. Il est possible de peaufiner le réglage au Watt.

Le contrôle de température et le TCR

L’une des évolutions sur le réglage d’e-cigarette est le contrôle de température. L’objectif initial de ce paramètre est d’apporter plus de précision à la vape fournie, de prolonger la durée de vie des coils et de réduire la dépense en énergie de l’e-cigarette. En gros, la température évolue avec ce paramètre.

Le coefficient de chauffe est prédéfinit par le box avec ce mode, il ne vous reste plus qu’à gérer la température selon votre convenance. Toutefois, il faut noter que cette option ne fonctionne qu’avec certains types de fils. Entre autres, le SS316L, le titane ou encore le nichrome sont les seuls types de fils qui peuvent s’adapter avec ce paramètre. Le contrôle de température est notamment utilisée pour prévenir le goût de brulé.

Quant au mode TCR, il s’agit d’une version plus précise du contrôle de température. Acronyme de l’anglais « Temperature coefficient Resistence », elle permet de mesurer l’endurance de la résistance selon la température. La résistance est beaucoup plus précise avec un TCR élevé. Contrairement au contrôle de température, il peut s’adapter à n’importe quel type de fil. L’avantage de ce mode est qu’il est possible d’adapter la température en fonction de votre e-liquid. Il suffit de déterminer quelle est la température idéale pour votre box. Le mieux est de débuter avec la température la plus basse selon le type de votre résistance. À noter que chaque saveur a sa température qui lui est adaptée, et les réglages de chaque e-cigarette varient notamment en fonction du fabricant et de la gamme. Bref, ce n’est pas une science exacte.

 Le mode CVR, Curve

Il s’agit du mode le plus courant derrière le wattage variable. Ce mode règle par palier la puissance et détermine le temps où cette valeur sera délivrée. Elle convient au mieux pour les résistances qui prennent beaucoup de temps à chauffer. Aussi, elle permet de gérer le wattage délivré par le box. Par exemple, vous pouvez demander 40 watts au box et redescendre à 30 watts après. En gros, vous pouvez le régler selon la puissance qui vous convient. Son utilisation est beaucoup plus simple par rapport aux autres modes.

Les différences entre les mods électroniques et mécaniques

Les modes électroniques se définissent par des cigarettes électroniques modifiées. Plus précisément, ils sont équipés de nombreuses fonctionnalités contrairement à la cigarette électronique basique. Comme son nom l’indique, ce dernier fonctionne grâce à une puce électronique insérée dans l’e-cigarette. Ce mode présente de nombreux avantages, dont la possibilité de gérer la batterie et la quantité de la vape. À noter que ces fonctionnalités sont sans risque. La cigarette électronique dispose d’un garde-fou pour éviter les courts-circuits.

Contrairement le mode électronique, le mode mécanique n’est pas géré par une puce. Dépourvue de composants électroniques, leur puissance dépend de l’accu inséré dans le mode mécanique. L’inconvénient de ce mode est que l’intensité de la vape diminue en suivant  l’autonomie de l’accu qui se réduit. Contrairement au mode électronique, celui-ci ne dispose de mesure de sécurité, bien qu’il soit très pris par les amateurs d’objet authentique. Il est donc mieux d’être un vapoteur expérimenté pour pouvoir l’utiliser. Les modes mécaniques sont fabriqués de manière artisanale et la quantité de production n’est plus la même qu’auparavant. Ils peuvent désormais faire l’objet de pièce de collection.

Bref, les nombreux modes existants ont été conçus pour satisfaire les vapoteurs. Généralement, le mode wattage est le plus utilisé, mais vous pouvez toujours essayer les autres modes pour plus d’expérience. Et puis, il faut tout essayer pour savoir ce qui vous convient au mieux. Les cigarettes électroniques ne vont jamais cesser d’évoluer. Attention ! Veuillez à bien respecter les consignes de sécurité pour éviter les dégâts.

À noter que les modes ne sont pas les seuls critères de choix avant de vapoter. Il y a aussi l’arôme ou encore la marque de l’e-cigarette. Il vous revient de choisir ce qui vous convient.

 

Conseils pour vapoter efficacement sans tousser
Inhalation directe et indirecte : avantages et inconvénients

Plan du site